>Le Pilori est un établissement privé de divertissement à but non lucratif

9/26/2008

Surmonter la crise financière internationale : le Plan B



Ce soir, j'ai dit comme ça à ma concubine : "J'y vais !"
Elle m'a regardé sans rien dire, seule une légère crispation de la mâchoire trahissait la tension sur son visage. L'heure était grave. La crise financière internationale avait mis à mal nos jolis plans de carrière et cela ne pouvait pas durer ainsi plus longtemps ; on avait une maison à rembourser. Georges Bush venait de débloquer 700 000 000 000 $ et John Mc Cain avait décidé d'interrompre "ses vacances" pour se rendre au Congrès, j'avais trouvé ça courageux de leur part.

Je ne pouvais pas faire moins. J'ai enfilé mon blouson, et sans me retourner, je m'en suis allé remplir mon devoir de père de famille. J'ai marché d'un pas décidé en humant l'air frais de ce début de soirée. Le vent jouait avec mes cheveux longs, j'imaginai ce qu'on pouvait ressentir en conduisant un joli cabriolet dans Paris, je me sentais étonnement léger. Je me suis dit que les types qui partaient à la guerre ressentaient peut-être cette légère euphorie à l'heure du grand saut dans l'inconnu.

Les néons clignotaient nerveusement, j'étais arrivé.
Aussi je fis la queue. Comme tous les autres du quartier qui étaient là aussi. "Tu joues, toi ?" "Non, jamais." J'ai noté rapidement mes 5 numéros choisis au hasard du stylo, puis j'ai levé les yeux pour réfléchir aux numéros des deux étoiles que j'allais cocher. Quelle combinaison tactique devais-je adopter ? J'hésite...
Trois flics en civils passèrent en courant devant la vitrine en éructant dans des talkies. L'un d'eux empoigna un Renoi par le col de son survet blanc. Le renoi ne charcha pas à se défendre, il se contenta de lever les mains et d'écarter les jambes comme le lui hurlait les trois vaillants fonctionnaires.

Le 3 et le 1. Les jeux étaient faits. 130 000 000 €, soit deux Airbus A310, soit une miriade de Hummers chromés, soit des centaines de petites maisons de pêcheur face à la mer, exactement comme la mienne. Sans crédit à rembourser. J'aurais aimer poser les lèvres sur ma grille d'Euro Millions pour me porter chance, mais jeter un oeil à longue file de joueurs derrière moi me fit renoncer. Je me suis contenté de croiser les doigts dans l'intimité de ma poche. C'est stressant la grande finance...

Partagez ce billet avec Additious

2 commentaires:

gdblog 26 septembre 2008 à 23:43  

damned! J'ai raté la cagnotte! Je ne serai jamais un grand financier ...

Merlinbreizh 27 septembre 2008 à 00:18  

Damned too ! Moi non plus !

Archive du blog

Articles récents

Le mot du directeur

La direction vous souhaite la bienvenue dans son établissement de divertissement à but non lucratif

La direction décline toute responsabilité quand aux sentiments que la lecture de ces lignes pourrait occasionner

La direction ne pourra en aucun en être tenue pour responsable


Nuage de Tags

  © Blogger template 'Heroes TV Series' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP  

Site Meter Clicky Web Analytics