>Le Pilori est un établissement privé de divertissement à but non lucratif

4/09/2008

Journalistes, connards ! (Mise à Jour)


M.A.J. : Un zélé commentateur me précise que le policier n'a pas proféré l'insulte "Journalistes, connards !" comme je l'ai prétendu, mais que c'est bien le journaliste qui dit (et il a raison, je veux dire, le zélé commentateur évidemment. Pas le journaliste !) "J'suis journaliste, connard !"
Ce à quoi le policier répond, dans un style très français dialogué par un Audiard des grands jours "On s'en fout !". Je vais donc reprendre ici mon billet, me contentant dans la première phrase d'inverser, comme il se doit le désormais dépassé "Journalistes, connards" par le sympathique "On s'en fout !" Lets' go !

Est-ce une invective républicaine "On s'en fout !" ? Pas certain que ce langage soit réglementaire. Pas certain que cela choque les policiers pour autant. Ce genre de comportement est habituel, les jeunes, les basanés, de banlieues, à capuches y sont confrontés tous les jours. Et la France s'émeut de la terrible violence des sauvageons. Les jeunes se plaignent des insultes, du mépris et de la violence. Ils sont mal placés pour le faire. Non mais !

Mais ce jour là, ceux sont de "bons français", des blancs, des profs, des parisiens, des cadres qui son traités de connards, giflés, méprisés. Et tout à coup cela devient enfin inexcusable...

5 commentaires:

Abstrait 9 avril 2008 à 10:48  

Très bonne série sur cette journée spéciale flamme olympique... C'est quand même l'hallu soit dit en passant cette façon de faire des CRS...

Merlin 9 avril 2008 à 11:10  

Le chaos est spécificité française. On se sent exister dans le néant, les flammes et l'insurrection. C'est comme ça...

Tann 9 avril 2008 à 12:36  

N'importe quoi...

Anonyme 10 avril 2008 à 21:50  

Bonjour, je tiens juste à preciser que c'est la cameraman qui dit au CRS après avoir été bousculé "[je suis?] journaliste ; connard". Le CRS lui repont alors "On s'en fout" suivit de peu "Comment ça tu t'en fous?".

Même sous le coup de l'émotion et de la colère (que je partage), il faut rester objectif et précis.

A+

Merlin 10 avril 2008 à 23:00  

Bien vu cher lecteur, je m'en vais immédiatement modifier mon billet. En vous remerciant,

MERLIN
Directeur du Pilori et de ses filiales.

Archive du blog

Articles récents

Le mot du directeur

La direction vous souhaite la bienvenue dans son établissement de divertissement à but non lucratif

La direction décline toute responsabilité quand aux sentiments que la lecture de ces lignes pourrait occasionner

La direction ne pourra en aucun en être tenue pour responsable


Nuage de Tags

  © Blogger template 'Heroes TV Series' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP  

Site Meter Clicky Web Analytics