>Le Pilori est un établissement privé de divertissement à but non lucratif

2/21/2008

Into The (Real) Wild



Christopher Mc Candless

Tel est le nom. Le nom du type qui a inspiré Into The Wild, le dernier film de Sean Penn. Cette image est troublante. Lorsque cette photo apparaît à la fin du film, chaque spectateur connaît un instant de trouble. D'abord parcequ'on la croirait tirée du film. Un film, pas un film, du vrai, du faux ? Une dizaine de secondes sont nécéssaires pour comprendre que l'on est sorti du récit, que si on y regarde bien, ce visage qui nous est présenté devant le bus du film n'est pas celui du comédien Emile Hirsch. Le visage est celui du nom. Christopher Mc Candless. C'est un choc. Ce sourire, cette désinvolture. Il s'agit d'un autoportrait. Il ressemble si étrangement au comédien, il semble si sûr de lui, si tranquille qu'on l'imaginerait presque à la terrasse d'un troquet provensal prenant un bain de soleil. Mais non, il est assis peinard devant son cercueil et il nous contemple nous, assis dans le velour pourpre d'un multiplexe, à Paris ou à Brisbane, à Montfermeil ou à Montréal.

Primitif
Et le film repasse alors en une bouillie compact dans les circonvolutions de notre cortex cérébral, il va puiser loin jusque dans l'amygdal de notre système limbique, à la recherche d'une émotion particulière, tirée de l'expérience humaine qui existe en chacun de nous, avant nous ou au-dela de nous, qui fait que quelque soit notre histoire personnelle ou notre mode de vie, nous nous ressentons si proche du type de la photo, comme autant de membres d'une même "meute" d'humains.

Cela donne envie de lire le livre de John Krakauer, "Voyage au bout de la solitude".


Post Scriptum : 7 semaine après
Oui, je sais, il y a longtemps que le film est sorti ; et alors ! Je suis enfin allé voir Into The Wild de Sean Penn, 7 semaines après sa sortie en salles. Qui va sano va piano (oui, dans ce sens là ! Je préfère...).

2 commentaires:

boronali 21 février 2008 à 21:52  

Pire, ça donne aussi envie de le relire ...

Merlin 21 février 2008 à 22:49  

Bon, ben je vais déjà le lire, comme ça me donnera une raison de le relire...

Archive du blog

Articles récents

Le mot du directeur

La direction vous souhaite la bienvenue dans son établissement de divertissement à but non lucratif

La direction décline toute responsabilité quand aux sentiments que la lecture de ces lignes pourrait occasionner

La direction ne pourra en aucun en être tenue pour responsable


Nuage de Tags

  © Blogger template 'Heroes TV Series' by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP  

Site Meter Clicky Web Analytics